vendredi 8 mai 2015

|| Mon coup de gueule contre la médecine

Je vous en ai parlé dans ma rétrospective, l'année 2014 niveau santé a été plutôt moyenne pour moi. Ma névrite vestibulaire qui reprend de plus belle (et qui accessoirement persiste et signe en 2015 !) et des problèmes, disons, de digestion. 


Mon ORL, bien que très bon médecin que je recommanderai les yeux fermés, ne peut rien faire de plus concernant ma névrite. Je me retrouve donc de nouveau avec des vertiges quotidiens, à ne plus pouvoir dormir du côté droit. J'ai pris un traitement que j'ai stoppé au bout d'un mois parce qu'il n'avait aucun effet. Il n'y peut rien, ma "maladie" est ainsi faite, il n'y a rien a faire. Soit. J'ai un peu du mal, mais disons que je comprends tout ça.

Pour mon ventre, j'ai fait tout un tas d'examens et même vu un spécialiste. Je sais grâce à lui que je n'ai aucune maladie grave, ni de bactérie ou quoi que ce soit. Le gastro a bien fait son boulot merci madame, au revoir et je le recommanderai lui aussi. Sauf que les maux de ventre ont continué, pouvant durer plusieurs jours, me coupant littéralement l'appétit (manger = mal au ventre, ne plus manger = plus mal ?), et surtout me faisant horriblement souffrir. Nous avions vu une diététicienne (qui déchire ! si vous cherchez quelqu'un pour vous aider sans vous juger sur Troyes, contactez moi), de suite elle a penché vers l'intolérance alimentaire J'ai fait des tests et je souffre bien d'intolérances alimentaires (oui au pluriel, pas moins de 29 aliments, j'y reviendrait plus précisément).

Là où ça tique un peu c'est au niveau de mon médecin généraliste et du spécialiste. "Pas de bactéries ni de maladie, vous n'avez donc rien madame". A croire qu'on leur ment quand on leur dit qu'on souffre. Je leur avait dit que mes problèmes étaient venus depuis que je remangeais du pain. Les résultats des tests allergiques ? Blé, épeautre, gluten etc etc (ouf, je tolère parfaitement le seigle !). Est-ce qu'on ne nous croit pas ? Qu'on nous prend pour des imbéciles ? Qu'on leur faire perdre leur temps ? Les résultats sont là, s'entendre dire "oui vous avez peut-être une sensibilité" quand on voit qu'on est clairement intolérant, ça donne juste envie de leur balancer les résultats au nez. Dans leurs compétences, certes tout est ok, mais les problèmes étant bien là, je ne comprends pas qu'on ne m’ait pas redirigée. Si je n'avais jamais rencontrée cette nutritionniste, j'aurais continuée à m'empoisonner toute ma vie, et tous ces symptômes n'auraient fait qu'empirer.


Là où j'ai encore un peu plus de mal, c'est pour ma fille. Mars 2014, je publie cet article, L'eczéma chez bébé. Où je vous explique que mon médecin traitant soupçonne un peu d'eczéma chez ma fille. Effectivement, elle a de petits boutons, parfois de petites plaques rouges, que j'arrive à faire disparaitre. Fin 2014, ces plaques sont de plus en plus présentes et je trouve que ça commence à être vraiment dérangeant. Je prends rendez-vous chez la dermato, pour mars 2015. Quatre mois d'attente... Tout ça pour avoir une personne qui n’ausculte même pas ma fille (j'ai quand même insisté pour lui montrer ses cuisses), à qui je montre les photos prises 4 mois plus tôt (parce que forcément, en 4 mois, les choses évoluent)(positivement dans notre cas, ouf). Avant même d'avoir fini de voir les photos, et de voir les cuisses de ma fille, elle m'annonce "oui, oui ça c'est une peau atopique, évitez le pollen et la poussière, je vous fais une ordonnance".

L'eczéma atopique, j'avais bien compris que c'était ce dont souffrait ma fille, car je m'étais documentée pour mon article sur l'eczéma et que j'en avais appris un peu sur ces problèmes de peaux que je ne connaissais pas avant. Là où j'ai du mal, c'est que je me dis que si moi je suis capable de le reconnaitre, quand est-il de mon médecin traitant qui ne m'a jamais conseillé quoi que ce soit, si ce n'est des crèmes bidons qui n'ont jamais fonctionné. "Allez voir un dermatologue, au cas où", voilà ce que j'aurai dû entendre non ?

Mais finalement cette dermatologue, que là part contre je ne recommanderai pas du tout, à part nous faire attendre, nous prendre à peine 5 minutes dans son bureau pour nous prescrire des produits 1. non remboursés, 2. non efficaces, ne nous a apporté aucune solution. Elle m'a apporté une chose si, je dois le reconnaitre, la confirmation de ce que j'avais compris, ma fille a une peau atopique. Et l'information que des tests allergiques (puisque ça viendrait probablement d'allergie(s) finalement) ne se font qu'à partir de 5 ou 6 ans.

Mis à part cela, nous avons été mal reçus, on s'est limite moqué de nous, je le rappelle, elle n'a PAS ausculté ma fille. L'auscultation n'est-elle pas la base se son métier ?! J'aurai pu venir seule, en lui disant simplement que ma fille avait des petites rongeures, parfois de petites plaques sèches, le résultat aurait été le même. Je ne voulais pas acheter les produits, je l'ai fait quand même pour voir. Il n'y a aucun résultat.


J'en tire les mêmes conclusions que depuis pas mal de temps, je vais me débrouiller seule. L'avis des médecin nous confirme que non il n'y a rien de grave, oui c'est bien ce problème là qui nous gène, pour le reste on se débrouille.

J'apprends à écouter mon corps, à faire attention à lui, à analyser tout ce que je peux pour ma famille et moi. Je lis beaucoup, je me documente un maximum. J'ai choisi d'améliorer, encore plus, notre hygiène de vie, de faire, encore plus, de plats et de produits cosmétiques moi-même. Parce que j'en ai marre d'être limite prise au sérieux, d'avoir mal au ventre, d'avoir des vertiges, de voir ma fille avec des plaques rouges. J'ai de plus en plus de mal avec la médecine, et ça ne va pas en s'arrangeant...

Les photos n'ont rien à voir ; levés et couchés de soleil de notre campagne.




Cet article vous a plu ?
N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les prochains !
Remplissez le formulaire dans la colonne de droite ou cliquez simplement ici :)

Je suis également sur les réseaux sociaux

6 commentaires :

  1. à croire que tous les dermatologues sont pareils. Moi j'étais enceinte et j'avais de drôles de plaques. Il m'a jamais ausculté, il m'a fait attendre deux heures pour cinq minutes... j'étais en colère... c'est mon médecin traitant qui m'a pris correctement en charge en pestant lui aussi contre ce dermatologue bon à ne prendre que les chèques au final... C'est honteux je trouve d'avoir de tels médecins! Aucun professionnalisme!!!!!!! Surtout quand c'est pour des enfants ou femme enceinte je trouve cela doublement choquant!
    Moi aussi quelques petits problèmes de santé et je suis baladé de services en services sans toujours savoir ce que j'ai. On me claque dans la figure que je suis limite une mitho qui invente et provoque mes malaises... Bref.... Comme toi je suis en colère de ce triste constat!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En attendant dans la salle d'attente du dermatho, j'ai bien vu ce qui les intéressaient ; les séances d'épilation à 200 ou 300 €. Bien plus intéressant que des pauvres gens qui ont des problèmes de peau !
      J'espère que les tiens vont un peu mieux. Qu'est ce que ça peut être pénible quand on nous crois à peine ! Comme si on avait que ça à faire d'inventer des symptômes !

      Supprimer
  2. Ce n'est pas toujours facile en effet de trouver de bons praticiens...Hélas ! et c'est honteux, surtout le cas de ta dermato :( Perso j'ai plutôt de la chance, c'est ma psy qui me conseille (elle a beaucoup de relations) et du coup j'en ai trouvé des bons... que je lâche plus ! C'est souvent comme ça qe ça fonctionne d'ailleurs, par le bouche a oreilles de quelqu’un qui y est allé... Bon courage pour vous 2

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bouche à oreille c'est vrai que c'est le mieux. Le seul soucis c'est qu'en général ces médecins là sont surchargés ! Mais on ne peut pas tout avoir hein ;)

      Supprimer
  3. Dis donc vous n'êtes pas gatés !
    Dans la famille nous avons pas mal d'intolérances alimentaires (colon irritable), pour moi ça c'est accentué récemment je vais donc faire attention et supprimer certains aliments (que j'essaie de repérer). Jusqu'à présent je restais avec des lourdeurs, ballonnements et compagnie quasi journaliers. Aujourd'hui dès que je fais un excès (je veux dire manger deux crêpes en suivant par ex) et hop j'ai super mal au ventre. Je crois que le blé y est pr qq chose :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui on cumule, c'est sympa ! Bon une bonne partie est réglée, il n'y a maintenant plus qu'à faire attention !
      J'avais les mêmes symptômes que ceux dont tu parles. Même si les médecins me riaient limite au nez, j'ai bel et bien un soucis avec le blé ! Et bien d'autres aliments aussi mais c'est une autre histoire ! On sait s'écouter, on veut les guider mais ils n'écoutent rien ! Barbant !

      Supprimer

Merci pour ce petit mot !
Pssst, penses à repasser, je réponds à tous les commentaires !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...