jeudi 10 mars 2016

|| Ma deuxième grossesse : bilan du troisième trimestre

Malgré les débuts hyper compliqués, je dois avouer que dans la lignée de ce que j'écrivais dans mon bilan du septième mois, cette fin de grossesse s'est merveilleusement bien passée. Comme pour ma Choupette je n'ai pas eu "hâte d'en finir parce que j'en peux plus". Je ne dis pas qu'à la fin, je n'étais pas gênée, obligée de m'allonger dans le canapé pour être confortable car la position assise me coupait le ventre, ou qu'il m'était impossible de rester debout trop longtemps à cause de mes douleurs au ventre (et aux jambes qui, plus habituées, ne suivaient plus). Mais je n'étais pas trop mal.


Contrairement à ma première grossesse, je n'ai absolument pas gonflé. J'ai de nouveau pris assez peu de poids, 10 pour ma Choupette, à peine plus de 8 pour ma Citrusse (rappelons que j'ai commencé par perdre 6 et 3 kg), et j'ai eu la chance de n'avoir aucune vergeture. Je pense que sur mon poids de base, mes 12 kilos en mois y ont surement été pour quelque chose. Même si j'avais du mal à tenir debout, pour cuisiner par exemple, j'ai quand même réussi en fin de grossesse à pouvoir ressortir un peu pour faire quelques petites courses. Ca m'a fait du bien de prendre l'air, même si je marchais à mon rythme, donc plutôt lentement, et que ces courtes sorties me rendaient vite k.o. 

Les dernières semaines, j'ai été d'ailleurs pas mal fatiguée. Mon papa et mon Chéri faisaient des travaux à la maison, je devais donc gérer ma Choupette, et préparer les repas. Malgré une Choupette hyper sage et des repas très simples, c'est vrai que ça m'a vite fatiguée, et qu'a priori, ça se voyait sur ma tête. D'ailleurs, un après-midi, mon Chéri m'a dit "cet après-midi on ne bosse pas et toi tu dors". J'ai d'abord rigolé, puis dormis deux heures.

Ma petite Citrusse a bien bougé tout le long, jusqu'aux derniers instants, elle a toujours été très vive et active, comme sa grande soeur. Sa grande soeur qui attendait très impatiemment sa venue. Elle lui faisait beaucoup de bisous, de câlins, lui chantait des chansons. J'ai même eu droit à un gros chagrin une semaine à peu près avant le terme, ma Choupette voulant absolument savoir précisément quand arriverait sa petite soeur. Je lui ai expliqué qu'on ne pouvait pas lui répondre, que même nous ne savions pas, mais c'était compliqué à comprendre.


D'ailleurs nous avons bien cru que cette petite demoiselle viendrait plus tôt que prévu. En effet, le 10 février, alors que les garçons travaillaient, je suis allée aux toilettes et j'ai cru avoir une fissure de la poche des eaux. Je me suis souvenue de ce qu'avait raconté ma copine Torhia, j'ai donc appelé la maternité. Les garçons et ma Choupette ont mangé, je me suis lavée, mon papa a pris notre puce (j'ai failli pleurer en la laissant partir) ravie comme tout d'aller chez papi et mamie et nous sommes partis à la maternité. Mon col était ouvert à un petit deux, j'avais des contractions, bébé bougeait bien, mais nous sommes rentrés à la maison.

J'y suis retourné 4 jours plus tard, le dimanche soir car cette fois-ci 'était du sang que je perdais, mais je n'avais aucune contraction. Mon col était ouvert à un bon deux cette fois-ci, mais le manque de contractions nous ont fait rentrer à la maison.

Dès lors, les travaux ont été mis en suspens, et les valises n'ont plus quitté la voiture, nous attendions que la petite princesse arrive et soit donc en avance.

Le vendredi 26, mon Chéri a pris la route pour aller chercher sa maman, j'ai eu un petit peu mal au ventre, puis me suis reposée à 100% cette matinée là. Une fois ma belle-maman à la maison, j'étais déjà un peu plus rassurée, la naissance pouvait venir à tout moment, elle serait là pour notre Choupette. Non pas que nous n'avions personne avant, puisque mes parents étaient à l'affut, mais juste qu'il était plus simple de simplement partir, que de réveiller notre Choupette, ou alors la laisser, appeler mes parents, se rejoindre à la maternité etc. Surtout si c'était pour rien, comme nous l'avions déjà fait deux fois.


Au final ? Nous nous sommes rendus à la maternité le jour du terme, soit le 28 février. Je n'avais absolument aucune contraction, mon col n'avait pas du tout bougé depuis le 14, ma petite Citrusse faisait sa petite vie dans mon ventre. Nous sommes de nouveau rentrés à la maison, rendez-vous dans deux jours si toujours rien. Le 1er mars donc, j'appelle la maternité pour leur dire que je viens étant à J +2. Je dis à ma Choupette que nous revenons vite, avant ou après manger, et me prépare à revenir une nouvelle fois bredouille. Finalement, comme je vous l'ai annoncé, mon accouchement sera déclenché ce jour là, et je vous raconte la suite très bientôt ;)

2 commentaires :

  1. Hâte de connaître la suite des évènements.
    L'explication à la Choupette de "quand" arrivera le bébé, ca n'a pas du être simple. C'est déjà déroutant pour une maman, alors pour une petite fille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui c'était compliqué pour elle, heureusement ça ne s'est produit qu'une fois...
      La suite arrive ;)

      Supprimer

Merci pour ce petit mot !
Pssst, penses à repasser, je réponds à tous les commentaires !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...