vendredi 12 février 2016

|| La préparer à devenir grande soeur

S'il existait une recette magique, ça se saurait ! Comme pour tout évènement, plus ou moins important, nous avons beaucoup parlé et préparé notre Choupette à l'arrivée de sa petite soeur. Nous essayons de faire de notre mieux, de lui parler de tous les changements qui vont venir, afin qu'elle ne soit pas perdue, ne se sente surtout pas délaissée, et comprenne ce petit être qui va arriver.

J'espère de tout mon coeur que tout se passera pour le mieux, pour chacune de mes filles, pour nous, pour notre nouveau quotidien.


Nous lui avons dit que j'avais "un bébé dans le bidon" dès la première écho. Pas avant, au cas où (surtout avec mon début compliqué), et puis pour qu'elle ne le dise pas à tout va ! Elle a bien intégré l'info. L'avantage a un peu moins de trois ans, c'est qu'on ne se pose pas encore la question de savoir comment il est arrivé là. Maman a un bébé dans le bidon, c'est normal ! Et on apprend par la même occasion que ce ne sont que les mamans qui ont les bébés et que deux tatas ont aussi un bébé dans leur bidon.

Dès que nous avons su le sexe, nous lui avons dit. Elle était d'ailleurs présente lors de l'échographie. Elle a eu du mal à intégrer l'info de la petite soeur, restant sur un petit garçon. Puis c'est entré dans sa petite tête. Et depuis, c'est SA petite soeur. Nous ne la nommons pas, d'une part parce que nous ne sommes pas encore fixés sur le prénom (oui, à quinze jours de la date du terme, c'est possible), d'autre part car nous souhaitons le garder secret jusqu'à la naissance et donc pour éviter aussi les fuites.

La légende de cette photo sur cet article

Nous lui avons ensuite expliqué pas mal de choses. Premièrement, que c'est un bébé, et non pas un enfant. J'ai entendu beaucoup d'anecdotes où l'enfant arrivait à la maternité et s'écriait "mais c'est pas mon petit frère ! C'est un bébé !!". Il s'agit donc d'un petit bébé. Qui ne tient pas sa tête, auquel il faut faire très attention, avec lequel on ne peut pas jouer tout de suite. Mais un bébé, c'est aussi un petit être qui pleure beaucoup, mais il ne faut pas s'inquiéter, il pleure parce qu'il ne sait pas parler, "mais toi tu lui apprendras à parler ?" "Oh oui maman !". Un bébé ça dort beaucoup aussi. Et puis ça ne mange pas comme nous, un bébé ça boit du lait, un bébé ça n'a, normalement, même pas de dents ! Alors il faut lui donner le biberon. Elle est déjà partante pour lui donner, mais aussi pour s'en occuper, lui faire des bisous, des câlins, des papouilles, et même lui prêter ses jouets. Mais chacune aura ses jouets, certains pourront être prêtés de l'une à l'autre, mais certains ne seront que pour la petite soeur, et il faudra ranger certains des siens et ne pas lui laisser à portée de main/de bouche parce que c'est dangereux.

Nous lui avons expliqué que ce tout petit bébé nous prendrait beaucoup de temps. Elle est prête à s'en occuper avec nous, à partager son bain, à lui donner à manger. Je ne sais, ni si ça sera le cas, ni si ça durera, mais je lui fais confiance et surtout, je tenterai de l'impliquer un maximum, afin que mes deux filles se sentent bien à la maison, et l'une avec l'autre.


J'ai aussi tenu à l'impliquer dans la préparation pour la maternité. J'ai ressorti tous ses vieux vêtements, après les avoir lavés et repassés je les ai mis en place et lui ai dit de choisir ce qu'elle voulait que j'emporte. Il nous manquait quelques petits pyjamas, nous sommes allé en acheter avec elle. Et je lui ai demandé d'en choisir un, qu'elle voudrait qu'on mette en tout premier à sa petite soeur. Tout en lui expliquant qu'il était possible que le pyjama soit sali entre le moment où on l'enfile et celui où elle découvre sa petite soeur, avec un autre pyjama donc. Je ne voudrais pas qu'elle soit triste de la voir dans un autre que celui qu'elle a choisi.


Nous lui avons également expliqué que je resterai quelques jours à la maternité (qu'elle prononce matinée)(si seulement ça pouvait être si court) avec sa petite soeur. Qu'elle irait chez son papi et sa mamie, et même que son autre mamie viendrait à la maison pour s'occuper d'elle. Ainsi, ils s'occuperont d'elle le jour J, mais aussi quand papa sera avec maman et la petite soeur. Elle ne sera pas toute seule, et est ravie de passer du temps avec ses grands-parents. Je crois que c'est finalement pour moi que cette séparation sera la plus dure à gérer !

De mon côté, je lui ai préparé un "kit de grande soeur", qui est déjà bien caché au fond de mon sac pour la maternité et que je vous présenterai dès que possible :) (le "kit" est à retrouver ici)


Nous verrons donc comment tout cela se passera. Comme à notre habitude, nous restons sereins et confiants, ça nous a toujours aidé avec notre Choupette, j'espère qu'il en sera de même dans notre cocon à quatre :)

2 commentaires :

  1. Je n'avais absolument pas "préparer" mon fils à la naissance du bébé, mais il était beaucoup plus jeune il avait un an et demi.... En tout cas, j’avais peur et tout c'est très bien passé, j'ai eu de la chance, mon petit mec du haut de son si petit âge, n'a jamais été jaloux et m'aidait comme il pouvait, c'était marrant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas trop de crainte, j'ai confiance en nous et notre fille. Malgré tout je préfère lui expliquer du mieux que je peux ce qu'il devrait se passer. A trois ans elle est en âge de comprendre, c'est vrai qu'un an et demi c'est bien plus petit, mais on lui a toujours beaucoup parlé et expliqué :)
      Peut importe comment on fait, l'important c'est que tout aille bien et se passe pour le mieux :)

      Supprimer

Merci pour ce petit mot !
Pssst, penses à repasser, je réponds à tous les commentaires !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...