mercredi 6 avril 2016

|| Le tableau des humeurs pour enfants pas toujours très sages

Eh non, ma Choupette n’est pas une petite fille parfaitement sage. Comme tous les enfants, elle a ses périodes. Clairement en ce moment, c’en est une plutôt compliquée. J’avais vu ces tableaux d’humeurs plusieurs fois sur des blogs et j’avais toujours été impressionnée de voir leur efficacité, et à force de batailler, j’ai décidé moi aussi d’en mettre un en place.

|| Le tableau des humeurs pour enfants pas toujours très sage

Ma Choupette est donc plutôt dure en ce moment. Je ne crois pas du tout que ce soit lié à l’arrivée de sa petite soeur car elle ne nous montre aucun signe de jalousie et s’en occupe volontiers (parfois elle me "dispute" presque parce qu'elle veut que ce soit elle qui la berce). Mais tout le monde me dit le contraire, alors bon, il y a peut-être, aussi, un peu de ça. Je sais que ma faible patience y joue, donc je prends sur moi, je fais des efforts et tâche de m’occuper encore plus d’elle. Les allers et venus entre notre domicile et notre maison temporaire n’aident pas non plus, c’est pour cela qu’on a dit stop, et malheureusement non, aux dernières invitations. Elle m’a avoué qu’elle ne voulait pas que son papa travaille (et pour moi c’est hors de question pour elle, au bord des larmes quand on en parle O_O), et qu’elle voulait encore plus de câlins et de bisous (et je vous assure, chez nous, on n’en est pas avares). Mais face à ses provocations et au manque d’écoute, là, ça vient peut-être simplement de son petit caractère (capricorne…)(je peux me permettre, j’en suis entourée ! ^^)(coucou maman, coucou mon Chéri ;) )

On lui explique toujours les situations pour lesquelles nous ne sommes pas d'accord, qu’elle n’est pas sage, pas gentille, qu’elle ne nous parle pas bien (mots et ton), elle s’en rend compte et elle n’aime pas. Je mets un point d’honneur à ce qu’elle comprenne clairement pourquoi nous ne sommes pas contents, les simples "j’ai fait une bêtise", "je n’ai pas écouté", "je n’ai pas été sage" ne me suffisent pas. Il est nécessaire qu’elle comprenne. Je lui explique donc calmement et lui demande de me le redire, avec ses mots afin qu’elle intègre bien le problème et la solution. Je la questionne aussi beaucoup pour savoir pourquoi elle réagit comme ça, afin d’essayer de faire avancer les choses.

|| Le tableau des humeurs pour enfants pas toujours très sage

Et puis on a donc mis en place ce tableau pour affiner le tout et lui faire comprendre un peu plus l’évolution de son comportement, si je peux dire ainsi. Clairement, le premier tableau a été fait un peu à l’arrache, je ne savais pas comment j’allais diviser les jours exactement, donc il est bien trop long, le deuxième est plus pratique (même si, en ayant décalé les modèles en bas, ma Choupette croyait qu’il s’agissait de jours passés). J’ai donc représenté chaque jour de la semaine, divisé en deux périodes, matin et après-midi (j’avais hésité à séparer les repas mais ça aurait fait beaucoup et ils se passent bien chez nous, sauf très rares cas, mais si ils sont problématiques (on y a eu droit pendant quelques jours, je vous rassure) pourquoi ne pas rajouter des lignes ?). A chaque fin de période, en général après le repas du midi et le soir peu de temps avant d’aller au lit, on rempli le tableau (au pire au réveil de la sieste ou le lendemain matin)(en général, les oranges ou rouges on n’oublie jamais de les faire, les verts plus souvent, et du coup double fierté quand le matin on lui dit de faire son bonhomme vert de la veille). Je lui demande si elle veut dessiner ou non, et soit elle fait son bonhomme, soit je lui fais.

La règle est bien simple, tout se passe bien, vert, c’est une peu chaotique, orange, c’est le drame, rouge. Un vert peut devenir orange, voire rouge, mais on ne peut pas aller dans l’autre sens. D’un orange ou d’un rouge découlent une ou des "punitions" (je n’aime pas ce mot…), plus de dessins animés, on remballe tous les jouets, livres, crayons, plus de simpsons le soir (d’ailleurs ça, c'est terminé tout court, elle se lève plus tôt qu’avant, il est nécessaire qu’on la couche plus tôt, la fatigue aussi doit jouer), plus de carré de chocolat après les repas du midi et du soir. Ces punitions, nous les appliquions déjà auparavant (et beaucoup de jouets sont restés dans les placards)(et elle s’en passe sans problème)(quand je dis à tout le monde de ne PAS acheter TROP de jouets !!), sauf qu’à son âge, 3 ans, tout ça est assez compliqué à assimiler. Elle comprend pourquoi elle est punie, moins le fait que ne pas avoir été sage le lundi la prive de jouets encore le mardi. Avec ce système, c’est un peu plus concret pour elle. Et ainsi, si elle nous réclame la télé, on lui demande la couleur du dernier bonhomme, et selon, c’est oui ou non. Et je remarque la même chose que mes collègues blogueuses, elle est scotchée au frigo ! A regarder la semaine passée et la couleur des derniers bonhommes. J’ai même remarqué qu’à force de les observer, elle les reproduit mieux. Les premiers n’avaient pas forcément une bouche très représentative, pour les derniers, c’est bien acquis. Mais oui, je me serais très bien passée de cet exercice pour mieux maitriser les bouches des bonhommes. De même, elle a compris que ce n’était pas un coloriage et qu’il n’y avait qu’une case à remplir (même si le mercredi je l’ai laissée dessiner un peu plus son vert parce qu’elle avait été vraiment cool)(le violet du dimanche par contre, je l’ai vu quand elle l’avait fini ahah).

|| Le tableau des humeurs pour enfants pas toujours très sage

Depuis la semaine dernière, un tableau est donc accroché au frigo, un magnet à chaque coin, le dernier au dessus du jour en cours pour bien se repérer (merci le gîte, je ne sais pas comment nous aurions fait à la maison, nous n’avons pas de magnets ^^). J’espère que tout cela s’apaisera vite, les beaux jours vont nous permettre de sortir un peu plus, je sais qu’elle a besoin de se défouler et que ça lui fait du bien. Je sais aussi que le contact avec d’autres enfants lui ferait énormément de bien, avec l’école, cela aurait été différent, mais peut-être pas difficile de cette manière. J’essaie de trouver un moyen de lui faire rencontrer d’autres enfants (peut-être à la PMI ou quelque chose du genre, il faut que je me renseigne sur ce qu’il se fait dans le coin), d’ici quelques temps, nous aurons encore plus d’interactions avec sa petite soeur, ça sera déjà certainement un grand plus ! Et j’espère que ce tableau disparaitra au plus vite !

Vous pouvez retrouver ici mon bilan après un mois d'utilisation.

8 commentaires :

  1. Tiens, ici aussi ma fille demande à son papa de ne plus aller au travail... ça la rend triste quand il s'absente. Si ça peut te rassurer, on a le droit à quelques belles colères depuis mon retour de maternité... comme ta fille, elle adore sa petite soeur, mais parfois, je la sens embêtée voir tristounette lorsque je ne peux pas être 100% dispo pour elle. Je pense que ça doit jouer sur son comportement. Pas toujours facile. Une bonne idée ce tableau, je me souviens qu'il y en avait un dans le même style chez moi quand j'étais petite, issue d'une famille nombreuse, il était probablement nécessaire. En tout cas, ça ne pas traumatisé. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles ont leur maman à la maison, alors si papa pouvait rester ça serait bien aussi ;) D'autant plus que chez nous, il y resté quelques mois...
      Je t'avoue que ça me rassure un peu oui de savoir que ce n'est pas compliqué que par ici, parce que, tu sais ce que c'est, on se remet beaucoup en question dans ces cas là !
      Et je suis aussi contente de voir que le tableau ne t'as pas traumatisée ahah ! On a enchainé deux jours de verts, espérons que ça dure ! Et puis dans ce cas là, peu de risque d'être traumatisée ;)

      Supprimer
  2. Moi aussi c'est tous les jours dès le réveil que ma miss réclame son papa...
    Et on a droit aussi à de belles colères et surtout des pleurs/chouinements pour rien, le soir quand elle rentre de la crèche.
    Ce tableau est une super bonne idée mais je pense que ma miss est un peu jeune pour ça (2 ans après demain). Qu'en penses tu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas facile de gérer ces situations, il y a aussi surement la fatigue accumulée au cours de la journée qui joue (aussi bien pour les enfants que pour les parents !).
      Je pense que tu peux tenter, en lui expliquant bien. Au lieu de faire des visages, ça peut être un simple point, qu'elle fera ou seulement toi, ou pourquoi pas coller des gommettes ? A ta place je tenterai quand même, si jamais ça a un petit effet, ça serait dommage de rater ça ;) Sinon, garde l'idée sous le coude pour dans quelques temps !

      Supprimer
  3. Moi j'ai longtemps fait un tableau avec des soleils quand ils étaient sages, des nuages qd c'était bof et des orages les jours où ils étaient insupportables. Le but était de tenir tous les jours de la semaine avec des soleils pour obtenir une petite surprise à la fin pour celui où celle qui aurait réussi (avec tolérance de 2 nuages dans la semaine). Mais bon... c'était des négociations tous les jours pour avoir des soleils qu'ils obtenaient alors qu'ils ne le méritaient pas forcément :-D Bon il faudrait que je le fasse à nouveau mais en tenant bon ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas mal l'idée de la météo, pour les plus petits ça peut être pas mal.
      J'avoue que moi aussi j'ai parfois du mal à mettre le orange, il me faudrait presque encore une nuance entre le orange et le vert !! Par contre on a quand même une belle évolution, désormais le orange c'est quand il y a UN soucis dans la journée, le rouge quand vraiment elle est catastrophique, alors qu'avant on mettait le orange. Ca va donc beaucoup mieux !

      Supprimer
  4. Ton article me donne à réfléchir car notre fils de trois ans nous appelle tous les soirs et toutes les nuits, plusieurs fois, depuis quelques temps et cela devient vraiment compliqué. Je réfléchis donc à une façon de l'adapter pour les nuits et, surtout, de trouver une conséquence "logique" au fait qu'il nous appelle la nuit. Disons que j'aime que ses actes aient une "punition" logique (je ne mange pas bien, je n'ai donc pas faim et donc pas de chocolat au dessert) donc je réfléchis à la "récompense" ou "punition" la plus adaptée. Merci pour l'idée en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouh les appels nocturnes, ce n'est pas une phase des plus sympas... Pas évident de trouver une solution. Sais-tu pour quelles raisons il appelle ?
      Pour adapter le tableau, tout dépend comment se passent les réveils. Si par exemple il est bien éveillé, qu'il y a de la lumière, pourquoi ne pas faire un tableau avec une case par nuit pour chaque jour de la semaine, et mettre un bâton à chaque réveil. Afin qu'il visualise le nombre de réveil. Sinon lui faire remplir le matin au réveil, en lui disant le nombre de fois si il ne s'en souvient pas.
      Après pour les récompenses ou punition, à voir selon ce qu'il apprécie. Pourquoi pas jouer sur les dessins animés du réveil s'il en a. Ou un petit quelque chose en plus au petit déj si la nuit a été bonne. Mais attention au choix, parce que si les nuits restent bonnes, il faudra peut-être lui laisser. On évite donc le paquet de bonbons !! Bon courage en tout cas, et selon ce que tu fais, n'hésite pas à revenir me le dire, ça m'intéresserait bien de savoir comment ça a fonctionné chez toi :)

      Supprimer

Merci pour ce petit mot !
Pssst, penses à repasser, je réponds à tous les commentaires !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...