jeudi 14 mars 2019

|| Mes protections périodiques zéro déchet ; serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle

Il y a un peu plus de deux ans déjà, j'ai fait un premier petit saut dans le zéro déchet pour mes protections périodiques avec la coupe menstruelle. Certains d'entre vous ne sont pas sans savoir que j'ai fait un deuxième saut, plus gros, cet été, avec les serviettes hygiéniques lavables. Vous avez été nombreuses à me poser des questions à ce sujet, à avoir des doutes, des appréhensions, les mêmes que celles que j'avais. Il est donc temps, avec les quelques mois de recul dont je dispose, de vous faire un petit retour (euh... petit n'est pas tout à fait le mot approprié ^^).

Avant qu'on ne me le dise, parce que j'ai déjà entendu ou lu la remarque, je ne considère pas que l'utilisation de serviettes hygiéniques lavables soit un retour en arrière. Tout simplement car elles n'ont rien à voir ! Elles sont fines et imperméables ! On reprend ce qui était bien des anciennes façons de faire (réutilisables, lavables, réduction des déchets...) et on y ajoute la modernité (taille, ailettes, imperméabilité...). Ca peut ne pas plaire à tout le monde, ce que je conçois parfaitement. Comme certaines préfèrent les serviettes ou les tampons. On peut aussi avoir eu de mauvaises expériences, que ce soit avec des produits jetables ou zéro déchet. Ce que je ne conçois pas, ce sont les critiques gratuites et non fondées, et le non respect des choix de chacun. Je vous présente simplement ce que moi je fais, ça ne veut pas dire que c'est ce qu'il faut faire.

|| Mes protections périodiques zéro déchet ; serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle

Les produits, vous les voyez tous ci-dessus, et on va y revenir en détail au cour de cet article, je dispose d'une coupe menstruelle de la marque Lamazuna, de 8 grandes et une petite serviette de la marque Plim (pour recevoir un bon de réduction de 5 € lors de votre première commande, il suffit de saisir mon mail (maaademoisellea@gmail.com) comme marraine) et enfin d'une serviette de la marque Hannahpad. Je précise qu'il n'y a aucun partenariat ici, j'ai tout acheté avec mes petits sous. J'ai acheté la coupe il y a plus de deux ans donc, je m'en servais régulièrement, jusqu'à ce que je doive prendre un traitement qui me stoppait mes règles. Plus de soucis donc ! Sauf que, ce traitement, pour des raisons personnelles, j'ai choisi de ne plus le prendre. Retour des règles donc, mais l'utilisation de la coupe menstruelle était moins évidente pour moi (on y revient plus bas). Je suis donc retournée à mes Nanas, me maudissant chaque mois d'utiliser ces cochonneries, et râlant de devoir en racheter à chaque fois. J'ai vu passer un retour sur l'utilisation des serviettes Hannahpad, j'ai donc commandé une serviette échantillon, pour l'essayer. Entre temps, dans mon magasin bio, j'ai découvert des Plim, j'en ai donc pris une "normale" et une Max. Mes règles sont arrivées, et j'ai testé les trois. Comme je m'en doutais, les "normales" sont trop juste pour moi qui utilisais H24 des serviettes jetables de nuit. La Max en revanche avait l'air de faire le job. Je me suis donc dit que rien ne pressait, que c'était quand même un budget (20 € la serviette Max chez Plim) surtout qu'on m'avait conseillé d'en avoir entre 8 et 10, que j'en avais facilement à dispo dans mon magasin bio et que j'allais donc en acheter petit à petit au fil de mes passages. Sauf que, lorsque j'ai voulu en reprendre, il y en avait peu à mon goût. Et qu'en plus, il y avait des offres sur le site de Plim. Je me suis donc dit que tant qu'à faire, j'allais avoir mon stock au complet qu'au pire je pourrais compléter au magasin bio si je n'en avais pas assez, que je pourrais choisir mes motifs (surement la partie la plus dure... =D) et qu'en plus j'avais une petite pochette de rangement. J'ai donc passé ma commande, je me retrouve donc avec 8 grandes, 2 petites et une coupe menstruelle. Niveau quantité, je suis bien ainsi, j'arrive à tourner, même en ne pouvant pas laver tous les jours (on y revient plus bas-bis). "Au pire", j'ai ma coupe menstruelle.

Commençons les explications avec mon matériel le plus "ancien", la coupe menstruelle. Je me souviens de la première fois que j'ai entendu parler de protections périodiques zéro déchet, c'était dans le livre de Béa Johnson, où elle parle notamment, si je ne dis pas de bêtises, de coupe menstruelle. A la première lecture, j'ai trouvé ça immonde. A la deuxième, je me suis dit pourquoi pas. Et l'idée a fait son petit cheminement jusqu'à ce que je passe commande. A ce moment là, je venais de poser un stérilet en cuivre, et de retrouver mes "règles de jeunes filles" (ou, nos vraies règles sans traitement chimique qui les rend anormales). A savoir des règles longues et abondantes. Hémorragiques a priori (pour moi c'est tout à fait normal puisque je n'ai connu que ça, sauf sous pilule, mais quand je les ai décrites à la sage-femme c'est ce qu'elle m'a dit). Bref, pour vous faire un topo rapide et simple,  les jours de flux abondants, changement de serviettes jetables de nuit toutes les deux heures, surveillances des positions de sommeil pour ne pas tâcher les draps et j'en passe. Je me souviens d'un épisode où j'ai dû retourner trois fois me rincer sous la douche parce que j'avais du sang qui coulait le long de mes cuisses quand j'en sortais. Ce jour là, j'avais BESOIN d'une coupe menstruelle. Ca a été une vraie révélation ! J'ai eu quelques petits soucis au départ où elle me gênait, mais j'ai compris pourquoi, et ça roulait. A ceci prêt que je devais obligatoirement être accroupie pour la mettre ou l'enlever, et que le plus simple était donc sous la douche. Parce qu'avec mes règles hémorragiques, vous vous doutez que la coupe était bien remplie, et que j'en avais un peu plein les doigts... Encore que, j'ai été très surprise de voir que je pouvais tenir une journée avec ! Premier soucis, il est plus compliqué aujourd'hui pour moi d'aller à la douche, même juste pour me rincer, matin et soir. Parce que je suis souvent seule avec les filles, que je ne suis pas à l'abri d'une invitation non prévue de leur part dans la salle de bain et que, même si je suis d'accord pour leur expliquer les choses, elles n'ont pas besoin de voir ça. Je rappelle que l'image qu'elles voient c'est maman qui perd du sang. Beaucoup de sang... Deuxième point, parce qu'il est vrai que j'aurai pu me dépatouiller pour qu'elles ne viennent pas, fermer à clé la salle de bain, bref, des solutions il y en a, surtout quand on peut finalement garder la coupe la journée entière. Sauf que justement, la garder la journée entière n'est pas la meilleure des choses, rapport au choc toxique. Je vous laisse faire vos recherches, moi ça m'a quelque peu refroidie, donc la coupe n'est plus ma protection principale, elle est devenue secondaire. Parce qu'il n'est pas toujours évident d'en comprendre le système, je vous ai fait des petites photos pour vous expliquer sa mise en place. Dernière chose concernant le choix de la marque, j'ai pris Lamazuna car au moment de mes recherches j'avais trouvé un tableau comparatif et que c'était celle qui avait la plus grosse contenance, règles hémorragiques tout ça. Je n'ai jamais eu de soucis de fuite (sauf de ma faute parce que je l'avais mal placée, et encore, ce sont de micro fuites !).

|| Mes protections périodiques zéro déchet ; serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle

Déjà, une coupe menstruelle dans la main, ça donne ça. C'est pas bien gros et c'est tout souple.

|| Mes protections périodiques zéro déchet ; serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle

Il y a plusieurs techniques pour la mettre en place, je vous donne la mienne que je trouve très simple. On pince la coupe pour la plier en deux.

|| Mes protections périodiques zéro déchet ; serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle

Puis on appuie au milieu pour la plier de nouveau en deux.

|| Mes protections périodiques zéro déchet ; serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle

On obtient ceci, que l'on sert bien fort, et que l'on vient insérer dans le vagin. Il ne faut pas hésiter à la pousser. J'avais des soucis au début avec le picot qui me faisait mal, je me suis rendue compte au fil des utilisations que quand j'enlevais ma coupe, elle était bien plus haute que là où je l'avais laissée, et surtout, que je n'avais plus mal ! Quand je la place, je contracte donc mon périnée pour la faire remonter un peu.

|| Mes protections périodiques zéro déchet ; serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle

Lorsqu'elle est bien placée, elle s'ouvre comme ceci. Vous voyez que ce n'est pas bien gros. Il en existe d'ailleurs de plus petites pour les femmes qui n'ont pas eu de bébé ou ont des règles moins abondantes. On peut vérifier qu'elle est bien ouverte en faisant le tour avec son doigt. J'ai essayé, mais je n'arrive pas à trouver mes repères ^^ Ce que je fais moi, c'est que j'attrape la tige et de la fais tourner sur elle-même, et je sens qu'elle se déplie. Ca fait un genre de ventouse. Pour l'enlever, attention ventouse, on ne tire pas dessus comme ça comme une brute ! Déjà, il faut la retrouver. Oui oui, une fois elle s'est mise de travers et je n'arrivais plus à mettre le doigt dessus (c'est le cas de le dire). On attrape la petite tige et on tire UN PEU dessus pour commencer à la faire descendre. Ensuite on appuie sur le bas du réservoir de la coupe, juste au dessus de la tige, pour enlever l'effet ventouse. Puis on la tire délicatement. Moi je fais de nouveau appel à mon périnée, et je pousse. Ca me rappelle des souvenirs, et ça la fait descendre très bien et délicatement. On la vide, on la rince et on la replace. Une coupe menstruelle se stérilise avant et après chaque utilisation mensuelle (pas à chaque fois qu'on l'enlève donc). C'est tout. Dernière petite indication au sujet de la coupe menstruelle, je n'ai jamais mis de tampon, je suis une team serviettes à 100 %, cependant, je n'ai eu aucun mal à me faire à la coupe !

|| Mes protections périodiques zéro déchet ; serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle

Mais comme je vous le disais, la mise en place n'est pas des plus pratique pour moi, et ce que j'ai pu lire sur les risques de choques toxiques m'a refroidie. Et comme je viens de vous le dire, les serviettes sont mes protections habituelles. J'ai donc voulu tester les serviettes hygiéniques lavables. Je ne vous refais pas le topo du comment j'en suis arrivée à ces choix là, mais je vais vous parler de mon utilisation au quotidien. Enfin, quotidien quand c'est nécessaire ;) Je dispose donc de tout ce petit monde, 8 grandes serviettes, 2 normales.

|| Mes protections périodiques zéro déchet ; serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle

Chaque serviette a deux faces, l'une en tissu perméable, celle que l'on a face à nous lorsqu'on place la serviette, et qui reçoit le sang. Chez Plim, ce sont les tissu colorés, chez Hannahpad, c'est blanc. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'avais voulu essayer cette marque, je trouvais ça pas mal pour se rendre compte de ce que l'on perd. Au final, même avec les plus foncée, je n'ai jamais eu aucun soucis pour me rendre compte d'où j'en étais dans mon besoin de changement de serviette ;)

|| Mes protections périodiques zéro déchet ; serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle

L'autre côté, c'est la face imperméable, qui va contre la culotte. Pour les deux marques, c'est le côté de l'étiquette ;)

|| Mes protections périodiques zéro déchet ; serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle

Les serviettes se replient sur elles même, on rabat le haut, puis le bas (ou l'inverse, peu importe) vers le milieu de la serviette, et on referme avec les pressions. C'est ultra pratique pour deux points ; le premier, le gain de place ! Je les plie, et hop je les range dans leur pochette. Dans un sac à main par exemple, une serviette reste très discrète. Le deuxième point, c'est la distinction entre serviette propre et usagée. Mis à part la Hannahpad, que j'utilise seulement en début et en fin de cycle, mes serviettes sont pliées côté tissu imprimé (celui donc qui reçoit le sang) quand elles sont propres (ça me permet de choisir celle que je veux =D). Bien entendu une fois usagées je ne les plie pas dans ce sens mais enferme le sang à l'intérieur. Ainsi, je n'ai pas besoin de pochette supplémentaire pour ranger les serviettes sales, je les referme sur elles mêmes et les jette dans mon panier de linge sale. Je les ouvre avant de lancer ma machine à laver.

|| Mes protections périodiques zéro déchet ; serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle

Pour ce qui est de mon utilisation, c'est simple, souvent en début de cycle c'est un peu la course, je perds vite beaucoup de sang et je dois me changer régulièrement. En général je passe facilement 4 ou 5 serviettes dans la journée, il m'est donc parfois arrivée d'être à court. Le soucis c'est que mes règles débutent doucement, puis se mettent à flot d'un coup, j'avais donc toujours peur de mettre une des petites serviettes. Finalement, désormais j'en utilise une en début de cycle, je surveille, et dès que je vois que le gros arrive, je passe sur une taille supérieure. Ca me permet "d'économiser" une grande et d'être moins à court. Je passe donc les deux premiers jours un peu en flux tendu, en général j'utilise toutes mes serviettes sur ces deux jours, puis le besoin de changement est un peu moins régulier et je tourne plus facilement sur mon stock. Ainsi, pour ce qui est du lavage, je veille à garder une machine à lancer le premier jour de mes règles (j'ai des règles bien calées, ça aide !), je lave mes serviettes à 40, avec le reste du linge. Pas plus ! Déjà pour éviter que le sang cuise et reste imprégné, mais aussi pour ne pas abimer la partie imperméable. Avant, je rinçais mes serviettes sous l'eau. Sauf que, règles hémorragiques on a dit... j'ai été impressionnée par la quantité de sang que peuvent prendre ces serviettes ! C'est bien simple, je n'ai pas réussi à faire couler de l'eau transparente en les rinçant ! Vu la quantité d'eau utilisée pour ces rinçages, j'ai vite arrêté ! D'autant plus que j'avais lu que ce n'était pas nécessaire, et que je me retrouvais donc avec des serviettes trempées. Si je les lave le soir-même, ce n'est pas gênant, un peu plus si le lavage a lieu plus tard. Plus de rinçage donc, et direct dans le panier à linge. La serviette ayant été refermée sur elle même lorsque je l'ai mise à laver, je décroche donc les pressions, plie ma serviette en deux sur elle-même, afin d'éviter la vue du sang par quelqu'un d'autre au cas où (oui ce n'est pas sale, c'est du sang, je sais), aussi pour éviter que le sang ne tâche un autre vêtement s'il n'est pas sec. Je lave donc des serviettes imbibées de sang dans une machine avec d'autres vêtements, et non, ça ne tâche pas ! Ce n'est pas du colorant, ça ne déteint pas ;) Comme je vous le disais, en effet si je pose ma serviette avec du sang non sec sur un vêtement, là oui, ça va tâcher, mais pas lors du lavage. Mes serviettes ressortent toutes propres, je n'ai aucun soucis de résidu de sang, nulle part ! J'ai bien entendu quelques tâches qui persistent, surtout sur la Hannahpad (finalement le blanc ce n'était pas le meilleur plan ;)) et aussi a priori à cause de l'acidité de mon sang, mais rien de méchant ! Pour le séchage, en début de cycle quand je carbure, je les fais sécher sur mon sèche serviette, sinon je les étends avec le reste du linge. Ca sèche relativement vite, attention à ce qu'elles soient bien sèches partout avant de les ranger.

|| Mes protections périodiques zéro déchet ; serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle

Le placement dans la culotte est des plus simple, on pose la serviette, on fixe les pressions, c'est fini ! Ce qu'il y a de particulièrement agréable avec des serviettes en tissu, c'est qu'il n'y a pas le soucis du collage raté. On a tous connu ça avec les serviettes jetables, on la place mal, elle est collée de travers, on a plus qu'à la décoller et la jeter ! Je vous parlais tout à l'heure (vu le pavé que j'écris je peux dire tout à l'heure non ? ^^) de sang qui me coulait le long des cuisses lorsque je sortais de ma douche. Depuis ce fâcheux incident, j'ai pris l'habitude de placer ma serviette neuve sur ma culotte propre avant de me laver. Avant, ça voulait dire enfiler une deuxième culotte jusqu'aux cuisses, placer ma serviette, et retirer mes deux culottes. Maintenant, ça veut dire prendre ma culotte propre dans les mains, placer ma serviette et enlever la culotte que je porte avant d'aller me laver. C'est juste génial ! Il m'arrive aussi parfois de devoir changer de serviette peu de temps avant d'aller à la douche, parce que je ne suis pas loin du trop plein. Dans ces cas là, je peux donc facilement reprendre cette serviette et la changer de culotte, c'est le top du top ! Et pour le placement, je peux facilement la bouger, la monter ou la descendre et même vérifier son placement dans la journée au besoin, en général après un passage aux toilettes. Je m'attendais à ce que ce type de serviette bouge beaucoup, je pensais la retrouver sous ma culotte par exemple, eh bien pas du tout ! Une fois en place, ça ne bouge pas d'un pouce ! Elles sont fines, on ne les sens donc pas non plus, un régal ! Il n'y guère que les plus petites qui glissent un peu vers l'arrière, ou alors c'est parce que j'ai tendance à placer mes serviettes trop en avant, mais parce que je dois les placer ainsi, donc je ne les utilise qu'avec un faible flux, et je n'ai pas de problème.

|| Mes protections périodiques zéro déchet ; serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle

Pour ce qui est des éventuelles soucis de fuite, je n'en ai eu que dans un seul cas de figure, que j'ai déjà eu avec des serviettes jetables. Je vous le redis, les premiers jours je perds énormément de sang. Aussi, après ma nuit, en position allongée bien sûr, peu de sang s'est écoulé, alors qu'il est bien là. Je vous laisse imaginer ce que donne le passage de la position allongée à la position debout (émoticone chutes du Niagara !...). Dans ce cas-là, ça coule à flot. Sauf que ça coule beaucoup trop pour que la serviette, en tissu ou jetable, n'ait le temps d'absorber le flux. Aussi, lorsque je me déshabille pour aller faire pipi, il n'est pas rare qu'une goutte ou deux tombe sur mes vêtements. En plus de 8 cycles, j'ai du avoir le problème 3 fois, ça va ! Cependant, pour éviter d'avoir de nouveau le problème, j'envisage de remettre ma coupe pour ces nuits, encore que j'ai un peu peur du trop plein là aussi, ou de tester la culotte menstruelle, mais j'y reviens plus bas.

|| Mes protections périodiques zéro déchet ; serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle

Et en dehors de la maison alors ? Eh bien pour tout vous dire, pour mon premier cycle complet en lavables, j'ai tenté le tout pour le tout puisque je n'étais pas à la maison ! J'ai donc trimballé mon pochon, utilisé comme je vous l'expliquais ma technique de pliage pour savoir quelle serviette était propre ou usagée, et je n'ai eu aucun soucis ! Les serviettes ont été lavées 2 ou 3 jours plus tard, sans aucun soucis ! C'est aussi régulièrement le cas de mes serviettes de fin de cycle, et je n'ai aucun soucis. J'utilise cependant dans ce cas la fonction Eco-bubble de ma machine à laver, et mets le nombre de rinçages au maximum ;) Donc utiliser les serviettes en dehors de la maison, c'est jouable. Pour ma part, j'ai toujours été extrêmement gênée de devoir changer de serviette hygiénique lorsque du monde pouvait m'entendre, à cause du magnifique bruit de l'emballage, de la serviette qu'on décroche, de elle que l'on place etc. Là, ça se fait en toute discrétion. On peut facilement glisser une serviette repliée dans sa poche, "au pire", on la tient à la main, mais c'est bien moins flagrant qu'une serviette jetable. Il m'est arrivé également d'en avoir dans mon sac à main, je ne les cachais pas, parce que même si quelqu'un tombait dessus, ce n'est "qu'un bout de tissu". Evidement, on prend plus de précaution avec une serviette usagée, histoire d'éviter que des petits curieux (au hasard... des enfants ? =D) prennent la serviette et l'ouvrent. 

Pour ce qui est de l'usure, les serviettes tiennent extrêmement bien la route ! Comme je vous l'ai dit, j'ai fait plus de 8 cycles avec, sachant que certaines sont utilisées plusieurs fois à chaque cycle, rien ne bouge. Il y a juste le tissu de celle à fleurs qui s'est vite terni, c'est dommage, mais ça n'enlève en rien la qualité de la serviette.

|| Mes protections périodiques zéro déchet ; serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle

Je crois avoir fait le tour, maintenant je vais répondre aux questions qui m'avaient été posées lorsque j'ai parlé de mon acquisition de serviettes lavables, et lorsque je vous ai parlé de la préparation de cet article ;

ça tiens bien en place ??
Oui ! Comme je l'ai dit, ça ne bouge vraiment pas ! On ne sent pas la serviette, elle ne se balade pas dans la culotte, c'est vraiment, pour ma part, très confortable !

question de quiche c'est comment le côté absorbant ? On lave tout ensemble ou ça se detache ? Parce que du coup si tu pars toute une journée tu fais comment pour te changer tu as une boîte pour la sale ? Et pour la laver ça ne tâche pas le reste du linge ? Merci d'avance je n' y connais rien :)
Le côté qui reçoit le sang est en tissu, la partie contre la culotte est imperméable. Il en existe aussi chez Plim des tout coton, donc sans tissu imperméable.
On peut détacher avant, comme je le disais, je trouve que c'est une perte de temps et de ressources, à la machine tout part très bien.
Quand je pars une journée, j'emporte mon pochon avec le nombre de serviettes nécessaires, avec ma "technique" de pliage je sais ce qui est propre et ce qui est sale.
Ca ne tâche pas le reste du linge, à condition de faire attention (on ne colle pas une serviette avec du sang encore humide sur un vêtement, forcément ;))

mais ça se fixe à la culotte ?
Ce n'est pas collé à la culotte comme une jetable, ça tient avec les pressions, sous la culotte. Comme les ailettes des serviettes jetables, sauf qu'au lieu d'être collées, elles s'accrochent ensemble.

Quelle marque ? J en ai acheté en même temps que la cup et elles sont pas du tout souple trop épaisse pour un protège slip mais vraiment d une rigidité inconfortable
J'utilise donc pour ma part des Plim, je les trouve très confortables, je n'ai pas de soucis de rigidité. MAIS, ça, c'est très personnel. Ce qui me va à moi ne va pas aller à une autre. Malheureusement, comme pour les couches lavables des enfants, il faut tester ! Il existe différentes marques, chez chacune différentes tailles, on devrait pouvoir chacune trouver son bonheur :)

Cc moi je veux un retour complet avec les détails et tout et tout lol. Matière taille épaisseur. Lavage tâches? Ajustable sur la lingerie les dimensions. ..tout quoi lol
Pour la matière, tout dépend de la marque et du modèle, c'est normalement indiqué sur les fiches produits. Pareil pour la taille, pour les grandes que j'utilise, voici ce qui est dit sur la fiche produit : Longueur 32cm, Largeur 8,5cm (clipsée sous le slip). Au niveau de l'épaisseur, c'est très fin ! Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est aussi fin qu'une jetable, mais vraiment, on est pas loin. Et surtout, on ne la sent pas !
Pour le lavage et les tâches, je crois que j'ai déjà répondu ;)
Enfin pour le type de sous vêtements, là aussi certaines marques proposent différents modèles, à voir selon ses besoins :)

Moi ce qui me fait peur ces leur cote absorbant (sa m'arrive d'avoir des gros flux) et l'encrassage des serviettes h24 en nuit aussi, les épaisse.. 😂 Du coup j'ose pas sauter le pas.. Puis question écologie y'a pas photo entre les jetables et les lavables 🙈
Comme je l'ai expliqué, je n'ai eu un soucis d'absorption que dans un seul cas, quand je me lève le matin et que mon flux est très fort. Simplement parce la serviette, jetable ou lavable, n'a pas le temps d'absorber correctement. A part ça, je n'ai jamais eu aucun soucis !
Encrassage pareil, ça me faisait peur, d'autant plus que j'ai malheureusement bien connu avec les couches lavables, là aussi aucun soucis !

As-tu essayé les culottes menstruelles ?
Non, pas encore, mais je n'en ai lu que du bien ! J'aimerai beaucoup essayer, notamment pour les nuits, surtout en dehors de la maison (parce que je dois toujours faire attention à comment je me mets pour ne pas risquer de tâcher les draps) et pour mon soucis de flux parfois débordant le matin au lever. Il parait que c'est vraiment très très agréable à porter ! Notamment pour les jeunes filles, au collège ou au lycée, la période des règles passe plus inaperçue ainsi aux yeux des autres ;) J'avoue que je ne m'étais pas trop posée la question, déjà par rapport au prix, et parce que je me voyais déjà devoir me déshabiller complètement pour changer à chaque fois, mais Plim a sorti un nouveau modèle qui s'ouvre sur le côté ! Ultra pratique donc ! C'est mon prochain achat, et promis je vous en reparle si je teste ! (l'article devrait, normalement, être un peu moins long que celui-ci =D)

Sais-tu où on peut trouver des serviettes lavables mais pour les premières règles ?
Sur le site de Plim, encore et toujours (je parle de ce que je connais hein ^^) il y a ici une catégorie premières règles. Je pense qu'il faut surtout choisir une taille adaptée à la demoiselle. Comme dit juste avant, les culottes ont l'air vraiment top pour les jeunes filles. On en est pas encore là, mais je pense que c'est ce que je proposerai à mes filles ! 

Voilà pour mon retour sur ces produits. J'ai mis tu temps à préparer cet article, je vous avoue que sa longueur me décourageait un peu ahah, c'est que j'avais des choses à dire ! Et puis surtout, je voulais vous faire un vrai retour, pas seulement après un cycle, ça me parait être la moindre des choses pour se faire un réel avis ! J'espère que tout ceci vous sera utile, et avoir pu répondre à vos questions, si vous en avez d'autres n'hésitez surtout pas ! Dans mon cas à moi, comme je vous le dis j'arrive à bien tourner avec ce stock, je n'ai jamais eu besoin de retourner à mes serviettes jetables, à part une seule fois au tout début. Je suis un peu en flux tendu, mais j'ai pris l'habitude de mon roulement. Et surtout, je compte tester la culotte menstruelle qui devrait m'aider à bien des niveaux !

Je vous fais un rappel des produits que j'utilise ;
- une coupe menstruelle de la marque Lamazuna
- huit grandes et une petite serviette de la marque Plim (pour recevoir un bon de réduction de 5 € lors de votre première commande, il suffit de saisir mon mail (maaademoisellea@gmail.com) comme marraine)
- une serviette de la marque Hannahpad

> Vos réactions à cet article sur Instagram
> Vos réactions à cet article sur Facebook

Epingler sur Pinterest ;

Mes protections périodiques zéro déchet ; serviettes hygiéniques lavables et coupe menstruelle




Cet article vous a plu ?
N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les prochains !
Remplissez le formulaire dans la colonne de droite ou cliquez simplement ici :)

Je suis également sur les réseaux sociaux

3 commentaires :

  1. Super article merci :)
    Pour l'instant je ne suis pas concernée ( troisième grossesse ...) mais j'y repenserai après. J'étais passee a la cup mais une vraie galère pour moi de la vider en dehors de ma salle de bain :( j'en mettais partout...
    Je ne connaissais pas les culottes par contre ! A réfléchir !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi !
      Pareil pour moi, la coupe est vite devenue compliquée ! Les culottes m'ont l'air d'être vraiment formidables !
      Et félicitations pour cette troisième grossesse :) <3

      Supprimer

Merci pour ce petit mot !
Pssst, penses à repasser, je réponds à tous les commentaires !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...