jeudi 17 novembre 2016

|| Couches lavables Hamac : mon kit de démarrage pour les essayer, "guide" d'utilisation et avis

Les couches lavables, ce n'est pas la première fois que j'y pense. Mon côté un brin écolo sans doute. J'y avais pensé pour ma Choupette, mais n'ai jamais franchi le pas. Il y avait le boulot, la nounou, et puis c'était compliqué parait-il. Et puis, enceinte de ma petite Citrusse, j'ai fait quelques recherches, et j'étais bien tenté pour ce deuxième bébé. La suite, si vous ne la connaissez pas, c'est un changement de région 15 jours après sa naissance, 3 mois dans un gîte glacial avant de s'installer petit à petit dans notre chez nous. Clairement, ce n'était absolument pas envisageable dans ces conditions. Puis j'ai relu un article à leur sujet, puis j'ai vu passer celui sur Pampers et nous en avons reparlé à la maison. J'ai décidé de franchir le pas en me dirigeant vers Hamac. J'ai fais quelques recherches pour voir ce dont j'aurai besoin, quel modèle je préférais prendre (il y en a deux chez Hamac), et après avoir raté LE lot parfait pour tester sur le bon coin, j'ai décidé de me créer le mien, que je vais vous présenter aujourd'hui. J'aurai pu vous faire un article bilan, dans 6 mois, en vous livrant tous les trucs et astuces et autres choses à ne pas faire. J'ai choisi de vous emmener avec moi, dans mon cheminement, dès le début de l'aventure, j'espère que ça vous plaira !

|| Couches lavables Hamac : mon kit de démarrage pour les essayer, "guide" d'utilisation et avis

Avant de rentrer dans le vif du sujet, un petit aparté sur les raisons qui m'ont poussée, moi, à m'y mettre, parce que je pense qu'elles sont nombreuses et différentes selon les personnes. En premier, il y a la santé de ma fille. Porter quasiment 24h/24 une couche remplie de perturbateurs et de pétrochimie, il y a mieux... C'est MA raison principale, elle. Ensuite il y a l'écologie, bien entendu. Même si dans les matériaux qui rentrent en ligne pour la fabrication des couches lavables, il y a du synthétique, le résultat sur les déchets est là ! Bye bye les kilos de couches, une fois qu'on a notre matos, on est bon. On est même presque autonome. Et ça, ça me plait. J'ai mon stock de couches, je n'ai besoin de rien d'autre et ne risque pas de tomber en panne de quoi que ce soit ! Même si, je ne suis pas contre des jetables dans des cas particuliers. Par exemple pour cet hiver où nous allons partir presqu'une semaine dans nos familles, ça sera bien plus simple avec des jetables ! Et pour la nuit, il faudra aussi voir ;)

Malgré tout, je crois qu'il faut être prêt à se lancer, et c'était le bon moment pour moi. J'ai mit en place une certaine organisation dans mes machines à laver, et j'ai bien vu qu'en faisant quelques simples modifications, il était simple pour moi de gérer les couches lavables. Il était hors de question pour moi de ne faire des machines que pour ça. Merci le budget sinon !

Il faut aussi accepter de toucher un peu plus le pipi et surtout le caca. Mais avouons-le, même en jetable, on y a droit bien souvent ! Je conçois qu'on puisse ne pas être prêt à ça. Je vous concède cependant qu'avec deux enfants, le caca ne me dérange pas plus que ça, on se lave bien les mains après et puis c'est bon.

Question budget, je vous ai parlé des machines à laver plus haut. Puisque c'est souvent l'argument qui revient, "oui mais avec le lavage tu ne t'y retrouve pas". Je pense que si, si on ne fait pas des machines exprès. Et que même si on préfère faire des machines exprès, c'est bien moins polluant que les déchets liés à une couche, de sa fabrication à son arrivée en décharge. Je vais même vous dire que ça me complète des machines qui n'étaient pas bien pleines. Pour ce qui est de l'achat, je pense qu'il faut voir ça comme un investissement. Oui au départ c'est un budget, mais une fois dépensé on n'en parle plus. Imaginez acheter deux ou trois ans de couches jetables d'un coup, et bien c'est un peu la même chose ici. J'ai choisi de commencer avec du neuf, faute de trouver un lot qui me convenait. Je le complète tranquillement avec de l'occasion, et si vraiment je mets trop de temps, je prendrais probablement ce qui me manque en neuf. L'économie réalisée sur l'occasion me le permettra ! Pour le moment je suis donc en mix lavable/jetable.

Enfin, dernier point avant de renter dans le vif de mon sujet, pourquoi la marque Hamac ? Il existe des tas de marques et de modèles différents, de quoi s'y perdre ! On lit souvent qu'il faut essayer plusieurs marques pour trouver la bonne. Clairement, je n'avais pas envie de me retrouver avec 15 couches différentes, je voulais tomber bon tout de suite. D'où ce kit d'essai avant d'investir dans un équipement complet. Hamac, c'est une marque que j'ai découvert sur le blog de Marjolie Maman et qui m'a beaucoup plu. La fabrication est française, les couches sont plutôt jolies avec de belles couleurs et le système plutôt simple. Il existe deux modèles, les couches basiques et le modèle t-mac. La couche basique se compose d'une culotte (la partie jolie et colorée) dans laquelle est fixée une nacelle, la partie blanche ou grise, où l'on vient glisser un absorbant qui recueillera pipi et caca. Pour ma part, j'ai choisi le modèle T-mac où la nacelle (nommée T-mac donc) s'enlève aussi. On a donc besoin de moins de culottes, ça fait un peu moins de lessives, et surtout, la capacité d'absorption est plus grande. Pour mon bébé grand modèle, je préfère anticiper de gros pipis ! Et puis partir sur le modèle T-mac, ça revient aussi un peu moins cher, même s'il est plus difficile d'en trouver d'occasion. Et ça prend un peu moins de place aussi.

Le plus d'Hamac, c'est qu'ils proposent aussi des absorbants jetables pour les sorties, ou la nounou, la crèche, les grands-parents etc. Il existe également des voiles de protection si on préfère éviter un maximum de toucher les selles.

Et parce que ça peut parfois freiner un peu, il n'y a pas d'effet gros cucul ou de problème avec les vêtements et ou bodys devenu trop petits. Je n'ai eu absolument aucun soucis de ce type, et ma puce qui quatre-pattes à tout va n'est absolument pas gênée dans ses mouvements. C'est l'un des gros point fort d'Hamac.


Hamac propose sur son site des kits d'essai. A les regarder et à lire les commentaires, on comprend que clairement, on ne peut pas réellement essayer le système puisqu'on a vite besoin de tout laver. En ce moment, les kits d'essais du modèle T-mac sont en promotion. J'ai donc choisi d'en prendre deux. Et d'investir également dans des absorbants en coton pour les tester. Je reparle des modèles d'absorbants plus bas. Un kit d'essai du modèle T-mac se compose comme suit :
- Une culotte
- Un t-mac
- Un absorbant lavable en microfibre
- Deux absorbant jetables (il est indiqué un seul sur le site, mes deux kits en avaient deux)
- 3 voiles de protection jetables
- Et une notice que je vous conseille de bien lire !

Clairement avec un kit, pour peu que la nacelle soit un peu salie dès le premier coup, on ne peut plus s'en servir avant le prochain lavage. J'ai donc choisi d'avoir deux kits d'essai pour pouvoir tourner une journée complète (ou presque, Citrusse 1 - Hamac 0 ^^) et j'ai donc toutes ces quantités en double. Ainsi que deux absorbants en coton donc. Ma louloutte étant un grand modèle je suis directement partie sur une taille L (les tailles vont de XS à XL).

|| Couches lavables Hamac : mon kit de démarrage pour les essayer, "guide" d'utilisation et avis

Avant de vous expliquer comment le système fonctionne et de vous donner mon avis, je vous présente un peu plus en détail le matériel avec le système T-mac. On a donc une culotte, verte ici, en matière toute douce, un peu comme les maillots de bain, et qui se ferme avec des scratchs. La seule chose qui m'ait mis un doute dans mon choix de me tourner vers Hamac. Il existe des couches à pression, beaucoup se plaignent des scratchs qui finissent par ne plus accrocher. Le site conseille de bien les replier avant le lavage pour éviter qu'ils ne s'abiment. Je n'ai jamais lu un tel problème chez les utilisateurs de Hamac, donc je suis quand même allée vers eux. La couche se pose exactement comme une couche normale. Elle dispose enfin de deux zones, en vert fluo où l'on vient glisser la nacelle, le T-mac.

|| Couches lavables Hamac : mon kit de démarrage pour les essayer, "guide" d'utilisation et avis

La nacelle, ici appelée T-mac, que l'on vient glisser dans la culotte. Celle-ci est faite dans une matière imperméable (un peu comme les alèses) afin de pouvoir recueillir les urines sans que les vêtements de bébé ne soient trempés. On vient y glisser à l'intérieur les absorbants. A chaque change, on enlève la nacelle avec l'absorbant, la nacelle est soit mise à laver, soit réutilisée si elle n'est pas sale, ou alors juste rincée pour une utilisation dès qu'elle est sèche.

Avec une couche classique chez Hamac, la culotte et la nacelle ne font qu'un.

|| Couches lavables Hamac : mon kit de démarrage pour les essayer, "guide" d'utilisation et avis

Il existe quatre types d'absorbants chez Hamac, (on dit aussi inserts ;) )
- Microfibre, que l'on plie en trois et qui sont dotés d'une face plus douce pour le contact avec la peau de bébé (et avec une couleur un peu plus foncée, très pratique pour les taches récalcitrantes ;) ). Ils ont le gros avantage de sécher très vite, mais ne supportent un lavage que jusqu'à 60 ° et je les trouve moins doux.
- 100 % coton biologique, que l'on plie cette fois-ci en deux, avec cette même face toute douce. Ils sèchent plus lentement, mais je les trouve bien plus doux et surtout bien plus naturels, on peut les laver à 60° mais aussi et surtout à 90° (je préfère pour bien nettoyer)
- Spécial nuit, que je n'ai pas ici mais qui se présentent comme le modèle en microfibre si ce n'est qu'ils sont plus grand, pour une meilleur absorption et se plient en quatre
- Jetables, pour les sorties ou les personnes un peu moins habituées par exemple.

Edit du 23 mars 2017 ; suite à trop de soucis avec les absorbants de la marque (d'encrassage dont je parle ici, et de fuites dont je parle là) j'ai décidé de remplacer les remplacer par des langes, tout est expliqué dans cet article : Le jour où j'ai remplacé les absorbants par des langes)

|| Couches lavables Hamac : mon kit de démarrage pour les essayer, "guide" d'utilisation et avis

|| Couches lavables Hamac : mon kit de démarrage pour les essayer, "guide" d'utilisation et avis

|| Couches lavables Hamac : mon kit de démarrage pour les essayer, "guide" d'utilisation et avis

Par dessus les absorbants lavables, si on préfère éviter le contact avec les pipis et cacas, il est possible d'ajouter un voile jetable. J'avoue que je ne suis pas pour l'idée, si je passe au lavable, ce n'est pas pour jeter quelque chose. Malgré tout, je comprends que certains préfèrent et c'est une bonne idée de l'avoir proposé. Ils se jettent dans les toilettes avec les selles (sauf avec une fosse !)(et je crois même que sans, les monsieurs des stations d'épurations pestent devant tous ces trucs soit disant jetables qui viennent tout boucher). Si il y a seulement des urines, il est possible de les passer en machine jusqu'à trois fois.

|| Couches lavables Hamac : mon kit de démarrage pour les essayer, "guide" d'utilisation et avis

Je vous ai fait un petit genre de pas à pas pour que vous visualisiez bien la façon dont on prépare une couche, même si je pense qu'avec les explications précédentes, vous avez pigé ;). Sur la couche, on vient disposer le T-mac. Attention, il y a un sens pour bien le mettre avec un petit repère au niveau des coutures, tout est expliqué dans la notice.

|| Couches lavables Hamac : mon kit de démarrage pour les essayer, "guide" d'utilisation et avis

Il suffit ensuite de venir y glisser un absorbant, au choix parmi les modèles proposés, et, si on le souhaite, d'y rajouter un voile de protection. Attention à ce que rien ne dépasse de la nacelle.

|| Couches lavables Hamac : mon kit de démarrage pour les essayer, "guide" d'utilisation et avis

|| Couches lavables Hamac : mon kit de démarrage pour les essayer, "guide" d'utilisation et avis

Il n'y a plus qu'à plier la couche, en la fermant comme sur la photo ou non, et la ranger pour une prochaine utilisation. La nacelle dépasse de la couche, comme on le voit sur la photo, ce qui est normal.

|| Couches lavables Hamac : mon kit de démarrage pour les essayer, "guide" d'utilisation et avis

Après cette grosse et longue présentation (mais autant faire les choses correctement non ?), mon avis.

J'ai commandé du matériel neuf, aussi, il est fortement conseillé de laver un maximum les absorbants avant de les utiliser, tout simplement pour augmenter leur capacité d'absorption. C'est donc ce que j'ai commencé par faire, tout laver. Culottes et nacelles à 40°, une fois, absorbants 3/4 fois à 60 °. Une fois tout ça propre, j'ai préparé mes couches pour une journée test. Je suis partie du principe qu'il y aurait des fuites, comme ça, je n'aurai pas été déçue si ça avait été une catastrophe. J'ai aussi choisi de faire mon essai un jour où nous restions à la maison.

J'ai commencé par utiliser un absorbant jetable, c'est que... je savais que j'allais avoir des selles ahah. Les selles ont un peu débordé sur l'élastique de la nacelle, je l'ai détaché, sans aucun soucis, puis mise à sécher avant un lavage. J'ai continué en lavable, j'avoue avoir un peu plus changé ma Citrusse de peur que ça déborde, mais ça n'a pas été le cas. J'ai juste eu un gros pipi qui a un peu touché une couche. Puis une deuxième selle qui a touché la deuxième nacelle, j'ai donc stoppé ma journée d'essai en milieu d'après-midi, n'ayant plus de nacelles propres.

J'ai testé les trois types d'absorbants. Il est indéniable que celui en microfibre sèche ultra vite, malgré tout, je préfère le naturel et la douceur du coton. Les absorbants jetables sont pratiques, mais pas top. Une fois mouillés, ils se "déforment", ça parlera plus aux filles, mais c'est un peu comme avec de grosses serviettes hygiéniques de nuit, avec les cuisses, elles se déforment et se creusent vers l'intérieur. Je ne sais pas si mon image est très claire, en gros, la partie entre les cuisses était rétrécie, et on peut donc envisager que le pipi file directement dans la nacelle, même s'il est absorbé par l'insert, il faut mettre la nacelle à laver.

|| Couches lavables Hamac : mon kit de démarrage pour les essayer, "guide" d'utilisation et avis

Pour ma part, je trouve qu'il est plus simple d'avoir une couche d'avance prête (ou plusieurs hein). Changer le T-mac avec un bébé qui bouge n'est pas des plus évident. J'enlève donc la couche entière, j'en remets une, et je m'occupe de la sale après. Le coup de main vient vite. Effectivement, ça change du simple fait de jeter la couche. En gros, on enlève l'absorbant, pour la nacelle, soit on peut la réutiliser de suite, soit on la rince, soit on la met à laver, de même pour la culotte. On prépare donc une nouvelle couche en fonction de ces paramètres, et c'est bon.

Au niveau des absorbants, il y a plusieurs méthodes de stockage. Je préfère les rincer pour éviter les odeurs. Pour avoir eu il y a peu un accident pipi avec ma Choupette et avoir oublié de rincer ses vêtements, je peux vous dire que du pipi séché, ça pu la mort. Notre lieu de stockage du linge sale est dans la buanderie, même buanderie où sont rangés nos manteaux et chaussures et où on va donc très régulièrement... En revanche, je ne les laisse pas mouillés en boule (sinon merci les microbes qui pullulent ou les risques de moisissures), j'ai dans ma buanderie un porte-manteau à pinces auquel je les accroche pour les laisser sécher avant un lavage plus approfondi (avec un seau en dessous pour l'eau qui coule, si on peut éviter la flaque d'eau tant qu'à faire !).

C'est finalement un coup de main à prendre (j'avais un peu de mal au début à bien accrocher les couches, j'ai l'impression qu'elles sont plus souples, peut-être grâce aux lavage), une habitude, ne plus jeter mais rincer, mettre à sécher, à laver. C'est forcément plus contraignant que des couches jetables, mais j'estime que, pour moi, ça vaut le coup. Rien ne nous interdit non plus de faire une "pause" et de repasser aux jetables si la situation ne permet pas l'utilisation des lavables pendant quelques temps. Rien n'est figé !

|| Couches lavables Hamac : mon kit de démarrage pour les essayer, "guide" d'utilisation et avis

Je crois avoir fait le tour. Je prévois un article plus complet sur le lavage de tout ce matériel en général (sinon on en a encore pour des heures !). Et pourquoi pas sur la quantité qui me convient, lorsque je l'aurai ;) Je ne suis pas une pro puisque je débute, mais si vous avez des questions, n'hésitez pas. Et au contraire, si je fais des bêtises, n'hésitez surtout pas à me le dire !!

La suite pour nous, c'est de nous constituer un petit stock de tout ça qui va bien. A aujourd'hui je ne peux clairement pas tourner uniquement en lavable, alors je mixe les deux. En espérant éliminer le jetable dès que possible !

Tous les produits sont à retrouver sur le site, très bien fait, d'Hamac, on en trouve aussi sur Amazon, à peine plus cher mais avec livraison gratuite ! (attention à bien lire les descriptions pour le choix des tailles).

> Vos réactions à cet article sur Instagram




Cet article vous a plu ?
N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les prochains !
Remplissez le formulaire dans la colonne de droite ou cliquez simplement ici :)

Je suis également sur les réseaux sociaux

16 commentaires :

  1. Je suis aux lavable depuis que ma fille a deux mois et je ne regrette pas, une fois l'organisation trouvé, c'est pas beaucoup plus compliqué que les jetables. Par contre, je suis adepte du voile de protection! ça limite bien les dégâts pour les selles, que je jette ensuite à la poubelle. Je suis d'ailleurs en train de préparer un article sur le sujet ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, il faut trouver sa bonne organisation, et après ça roule !
      On verra pour les voiles, peut-être qu'avec le temps je changerai d'avis ;)

      Supprimer
  2. Cet article me conforte dans le choix qu'on a fait d'utiliser des couches lavables dès que nous serons parents. Je rejoins tes motivations. Nous avons de notre côté fait le calcul de ce que couche 2,5 à 3 ans de couches jetables et comparé avec le prix des lavables, ça fait économiser environ 1000€. Ce n'est pas négligeable. Sachant qu'en plus, si on s'équipe pour un premier, on les garde pour les suivants et donc c'est encore plus rentable !!!
    J'ai pris connaissance de l'existence de maman "relais" qui sont passées aux lavables et peuvent en quelque sorte nous coacher ! je pense me rapprocher de l'une d'elle quand je serai enceinte pour préparer l'arrivée de bébé en matière de couches lavables, même si en effet ce qui m'effraient un peu ce sont les témoignages de celles qui disent qu'il faut tester pleins de marques avant de savoir ... pour le coup je trouve ça bien compliqué (et coûteux !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rejoins à 100 %. Tester des tas de marques, ça peut vite devenir compliqué et cher. Et puis après pour l'organisation, tu as intérêt à bien suivre si chaque culotte à son absorbant. Même si je pense que certaines s'adaptent les unes aux autres, ça peut vite devenir galère ! D'où ma préférence de n'avoir qu'une seule et unique marque. (un seul et unique modèle c'est pas sûr parce que dur dur de trouver des T-mac d'occasion...).
      Pour ce qui est du gain financer, juste avant de passer commande je lisais un article qui expliquais qu'on ne gardais pas forcément les couches d'un enfant à l'autre, parce qu'elles s'abimaient par exemple. J'ai toujours lu que les gens les gardaient alors bon... Peut-être que ça dépend des modèles, de l'entretien, ou de je ne sais quel autre paramètre. Quoi qu'il en soit, ma motivation principale, c'est ma fille !
      Je suis ravie d'avoir pu vous conforter ! Je ne connaissais pas l'existence des mamans relais, c'est super pour le début ! D'ailleurs, beaucoup ne se mettent aux lavables qu'aux deux ou trois mois de bébé. Le temps aussi de prendre son rythme, se remettre de le naissance etc.

      Supprimer
  3. Wahou mais quel article !!!! Bon je suis encore plus convaincue par les couches lavables... Va falloir que je travaille mon homme au corps et je me souviens de ton conseil de lui dire :"laisse je m'en occupe" ^^
    Comme toi je pense que je préfèrerai les inserts en coton !!! Maintenant je vais aller faire un tour sur le site internet de la marque (qui plus est française : encore un bon point). Merci merci merci pour cet article, j'espère pouvoir te dire que le passage aux couches lavables sera une bonne résolution pour 2017;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Je suis ravie de t'avoir donné envie et je te souhaite de pouvoir t'y lancer dès que possible :) Dès que tu le pourras !
      Les inserts en coton sont plus doux, plus agréables je trouve, et surtout plus naturels... Mais les microfibres sont très pratique car ils sèchent ultra vite. Un mix des deux avec une majorité en coton sera parfait pour moi (de toutes façon, dans les kits d'essai, seul le microfibre est proposé... et je compte en prendre d'autres donc j'aurai de nouveau du microfibre).
      Le site est très bien fait, je m'y suis repérée sans soucis. Je te propose mon aide mais je suis sûre que tu vas t'y retrouver sans problème ;)
      Aller, une bien jolie résolution pour 2017 !
      Merci encore pour tes mercis !!! Bisous

      Supprimer
  4. Je suis assez d'accord avec toi sur le principe des couches lavables. Pour mon grand je voulais essayer mais j'ai testé des couches bien moins pratiques que celles que tu nous montres (c'était il y a déjà quelques années et je n'ai pas cherché pour les autres). Du coup j'ai abandonné. C'est une bonne idée de les présenter, pour les mamans comme moi qui ne connaissent pas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a tellement de modèles ! J'ai eu un mal fou à m'y retrouver !
      J'ai eu de la chance de bien tomber avec cette marque, j'en suis bien contente.
      Merci pour tes compliments sur mon article :) J'ai essayé de présenté un peu ce que j'aurai aimé trouver pendant mes recherches ;) En espérant pouvoir aider quelques mamans !

      Supprimer
  5. Je n'étais pas du tout tentée au départ mais ton article me fait douter. Attention, l'idée n'a clairement pas encore germé dans mon esprit. ha ha. Mais je vais suivre tes articles avec grand intérêt. ;-) J'ai juste une question pour le moment : il faut en racheter quand le bébé grandit ? Merci pour cet article en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai mis du temps à passer les étapes, entre pas du tout, pourquoi pas, c'est vrai qu'il faudrait, et zou allons-y ! Il faut du temps pour tout :) Peut-être que mes articles te donneront envie, ou peut-être pas du tout ^^
      Pour le cas de la taille il y a deux types de modèles. Les taille unique et les tailles "variables" (on ne dit surement pas comme ça mais je n'ai pas d'autre terme qui me vient ahah). Je lisais justement cette semaine que les modèles taille unique ont tendance à fuir puisqu'ils n'épousent pas aussi bien les formes de bébé. Mais il y a besoin de moins d'achat.
      Pour les Hamac, il y a plusieurs taille, et oui il faut en racheter si besoin... Les nacelles et les absorbants peuvent servir pour plusieurs tailles. Mais ça reste effectivement un investissement. C'est aussi pour ça que beaucoup ne commencent qu'aux environs des 3 mois de bébé. Déjà, pour prendre le rythme (surtout si c'est un premier), ensuite pour éviter d'avoir des lots de petites tailles qui vont durer peu de temps et sont assez difficiles à revendre je crois. D'autant plus qu'au début, on change beaaauuucoup, il faut donc du stock.

      Supprimer
  6. Merci pour cet article très clair. Je vais me lancer là dedans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi ! Je suis contente d'avoir pu t'aider :)

      Supprimer
  7. Je suis fan des couches hamac et le taille s a été rapidement trop petite du coup j'hésite à passer directement à la taille L sachant que mon bouchon fait environ 7kg et qu'il est bien potelé.
    Quand vous avez commencé quel poid faisait votre bébé ?
    Merci d'avance
    Mélanie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mélanie,
      Nous on a commencé directement en L, je crois que ma puce faisait 9 ou 10 kg. Le problème n'est pas qu'une question de taille et de poids, mais aussi de morphologie... Pour l'avoir beaucoup lu, oui la taille S ne dure pas longtemps. Chez certains c'est la même chose pour le M, alors que d'autres n'auront jamais besoin de L, ou très peu... Les L risquent d'être beaucoup trop grande pour votre petit bouchon, mais je comprends votre point de vue... pourquoi ne pas essayer en prenant une M et une L et voir ce qui irait le mieux :)
      Bonne journée !

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Merci pour votre réponse! Je pense que je vais effectivement prendre les deux tailles par contre je vais essayer les tmac et je me demandais si les nacelles L étaient adaptables sur les culottes M!!????

      Supprimer
    3. Mais de rien :)
      Normalement les nacelles ne s'adaptent pas, elles vont être trop grandes pour les culottes M, elles risquent donc de ne pas être assez tendues et/ou mal placées et donc de fuir... Pas le choix que d'acheter des nacelles pour chaque taille...

      Supprimer

Merci pour ce petit mot !
Pssst, penses à repasser, je réponds à tous les commentaires !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...